Créer mon blog M'identifier

Le sport pour préserver sa santé

Le 22 avril 2015, 11:13 dans sport 0

On l’entend depuis que l’on sait marcher : le sport, c’est bon pour la santé ! Tous les médecins s’accordent sur le fait que la pratique d’une activité sportive régulière est indispensable pour préserver sa santé. Et avec la diversité des activités possibles, il suffit d’un peu de bonne volonté pour trouver son bonheur ! Le sport revêt des vertus très variées, certaines universellement connues et d’autres qui pourraient bien vous surprendre... et vous donnez envie de vous y mettre sérieusement !

Réguler son poids

La raison qui fait courir la majorité des Français ! Si cette motivation provient bien souvent d’une préoccupation esthétique et répond à un souci d’efficacité motrice, elle touche aussi le domaine de la santé. En effet, le surpoids ne correspond pas uniquement à une question esthétique, mais représente un réel souci pour la santé, pouvant augmenter le risque de diabète, de maladies cardiovasculaires, de problèmes rhumatologiques, et même de cancers… Pour maigrir, c'est la course qui est tout indiquée !

Evacuer le stress

Dans nos vies à deux cent à l’heure, le stress est omniprésent et peut avoir des conséquences désagréables sur notre santé. Ce n’est pas pour rien que l’expression « un esprit sain dans un corps sain » existe ! La santé mentale et la santé physique sont intimement liées et le sport permet d’évacuer le stress. Bouger permet de se changer les idées, mais pas seulement ! D'abord, le sport stimule la création d'endorphines, molécules du bien-être qui apportent sérénité et bonne humeur. Ensuite, le sport constitue en lui-même un léger stress, qui, lorsqu'on s'y habitue, nous rend plus résistants au véritable stress ! Pour évacuer le stress, les possibilités sont infinies : sports d'endurance (footing, vélo) qui procurent une "bonne fatigue", sports aquatiques (natation, aquagym) pour se détendre, sports "méditatifs" (yoga, thaï-chi-chuan) pour s'apaiser...

Eviter les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en France. L'activité physique reste la meilleure prévention : en effet, lors de l'effort, l'activité physique sollicite le coeur pour irriguer les muscles et permet donc d'augmenter le diamètre des artères. Pour cela, la marche, activité tolérée même par les cardiaques, la bicyclette et la course à pied à allure modérée, ainsi que la gymnastique sont connues pour leurs bienfaits concernant le coeur.

Développer ses capacités intellectuelles

Le sport, c'est bon pour la santé physique, mais aussi pour la santé mentale ! Le sport produit une protéine, le BDNF, qui favorise la mémorisation et augmente la capacité de concentration. De plus, le sport permet d'atténuer la perte de mémoire liée à l'âge : l'exercice physique favorise la production de neurones au niveau de l'hippocampe, zone du cerveau qui se rétrécit avec l'âge en causant des pertes de mémoire, et permet ainsi de préserver sa mémoire en vieillissant.

Apprendre à surveiller sa santé

C’est prouvé : faire du sport régulièrement incite à mieux surveiller sa santé ! Ainsi, les sportifs sont susceptibles d’avoir une meilleure hygiène de vie : ils fument moins, boivent moins d’alcool, ont un meilleur équilibre alimentaire…

Vivre plus longtemps

Etre en bonne santé, c'est aussi vivre plus longtemps ! Le sport est directement lié à l'espérance de vie des humains : une à deux heures et demi de jogging par semaine, cela pourrait permettre de gagner plusieurs années de vie ! Réguler son poids, évacuer le stress, éviter les maladies cardiovasculaires, développer ses capacités intellectuelles, apprendre à surveiller sa santé, vivre plus longtemps : les vertus du sport pour préserver la santé sont multiples ! Alors, prêts à s'y mettre ?

Mes sources:

http://sante-medical.fr

http://www.santemagazine.fr/les-dix-meilleurs-sports-pour-la-sante-diaporama-31558.html

L'ostéopathie pour les sportifs

Le 8 avril 2015, 15:15 dans sport 0

La pratique de l’ostéopathie est devenue courante dans le sport. D’ailleurs, de grandes équipes internationales comme le XV de France ou l’équipe de France de Football en possède un ostéopathe, voire même plusieurs. Si l’ostéopathie intéresse autant les sportifs c’est qu’elle apporte différentes vertus comme la prévention de blessures, le traitement de certains déséquilibres, un suivi après une blessure, le soulagement des douleurs, l’amélioration de performances et la préparation à une épreuve. 

Un ostéopathe peut être consulté en dehors de toutes douleurs ou de problème particulier. Une ou deux visites par an peuvent être bénéfiques afin de prévenir les éventuelles douleurs ou blessures que le sport en question pourrait causé, et de rééquilibrer les différentes structures sollicitées avec la pratique.

Ensuite, il peut aussi être nécessaire en cas de réelles douleurs : articulaires ou musculaires. Cela correspond à l’aspect curatif de l’ostéopathe qui aura pour but de soigner le sportif. Chaque traitement sera évident différent en fonction des blessures et/ou douleurs. L’ostéopathe devra mettre en place des techniques qui permettront un résultat rapide, car un sportif ne peut pas toujours se permettre de se mettre au repos pendant plusieurs jours.

Cependant, lorsqu’un suivi thérapeutique sera nécessaire avec la mise en place de plusieurs séances, le sportif n’aura pas le choix.

Pour améliorer les performances, l’ostéopathe mettra en places différentes techniques comme l’ajustement des divers structures, des gestes plus fluides, l’augmentation de l’amplitude des mouvements ou bien une meilleure connaissance de son corps.

Avant une épreuve et notamment sa préparation, il pourra être aussi intéressant de voir un ostéopathe pour réaliser des ajustements mineurs par exemple. Cela dépendra bien sûr du sport pratiqué : en fonction, des pratiques dynamiques ou de détente pourront alors être utilisées. Il faudra tenir compte de certains paramètres comme le fait de ne pas se rendre chez un ostéopathe la première fois juste avant une épreuve, car les réactions peuvent être imprévisibles (une fatigue importante, une douleur sur la zone concernée, etc.). De plus, en fonction de ce qui est nécessaire de faire, il sera préférable de consulter au moins trois jours avant l’épreuve pour ne pas prendre de risque.

Tous les niveaux de sportifs sont concernés par cette pratique ; qu’on soit professionnel ou amateur. A partir du moment où les articulations, muscles, tendons ou ligaments sont sollicités, il peut être avantageux de se rendre chez un ostéopathe. Il permettra à un amateur de se faire plaisir dans son sport sans se blesser, à un semi-professionnel, d’améliorer ses performances et à un professionnel de se préparer physiquement à un match ou une épreuve importante. 

Différentes actions peuvent être envisagées avec un ostéopathe ; elles dépendent de l’âge, de la condition physique, de la demande du patient ou de l’urgence de la situation.

Selon les ostéopathes, des méthodes douces ou plus dynamiques peuvent être pratiquées. Avant de vous rendre chez un ostéopathe, renseignez-vous sur sa manière de procéder, car ils ne fonctionnent pas tous de la même façon et il est important que ce rendez-vous soit bénéfique pour vous. De plus, n’hésitez pas à lui dire tous les problèmes que vous avez pu avoir au niveau des muscles, articulations, ligaments, etc. pour qu’il vous manipule avec précautions sur les zones concernées (en cas par exemple d’opération sur les ligaments croisés du genou). 

Sources:

http://www.osteofrance.com/osteopathie/sport/

http://www.osteopathes-marseille.fr

L'avenir de l'airsoft en France

Le 8 avril 2015, 12:03 dans sport 0

Les adeptes de l'airsoft en France connaissent ce jeu, si créatif, considéré comme un jeu sportif. Il faut d'abord se pencher sur son mode de fonctionnement pour mieux l'appréhender. 

Les amateurs de ce jeu utilisent des répliques d'armes à feu propulsant des billes en plastique, à gaz et répliques électriques imitant les vraies armes. La propulsion peut varier d'une arme à une autre et surtout en fonction de la puissance du lancer.

Le lieu

En général, l'airsoft s'organise sur un terrain naturel éloigné des zones urbaines où les ensembles non-habitables sont pris d'assaut. Si l'on choisit ce lieu, c'est surtout pour éviter les risques d'incidents ou tout simplement de blesser quelqu'un. L'endroit est souvent sécurisé par des écriteaux ou des foulards, de port de masque en cas de gênes ou de problèmes oculaires dus aux projectiles. 

De plus, il est recommandé de s'habiller de vêtements appropriés pour faire face aux conditions climatiques, environnementales et aux incidents.

Le paint-ball, la concurrence à l'airsoft

L'airsoft est récréatif, on se souvient de l'arrivée du "Paint-ball", dont le principe reste le même. Au sein des entreprises, les employés organisaient des week-end de détente. Le but est de viser sa cible munit d'un pistolet à injection de peinture, dans une course poursuite. Cependant, le jeu peut être plus complexe qu'il n'y paraît. Pour cela, il existe une charte définissant les règles du jeu qui est tout à fait sérieuse . Celle-ci a été mise en place avec l'accord des fédérations existantes. 

Le fonctionnement

Les scénarii s'inspirent de prise d'otages et de libération, et cela demande une certaine habilité, une stratégie, et de la concentration tout en privilégiant la sécurité. C'est pourquoi, chaque organisateur propose un briefing sécurité avant de commencer l'activité sportive, ce qui encourage plus d'un. Puis, il détermine le rôle de chacun en fonction de ses compétences : médecin pour soigner les blessés mis en hors-jeu, les ingénieurs pour contrôler les manœuvres des snippers, pour les tirs et les préparation de batailles. Cela s'apparente bien aux jeux de consoles, à part que les joueurs le vivent dans le réel.

Les adeptes d'airsoft adorent se déguiser, se dissimuler et imaginer les situations de conflits qui tournent quelquefois à l'humour. Ils ne se prennent jamais réellement au sérieux. Point surprenant, il n'existe pas d'arbitre pour juger et comptabiliser le nombre de tirs : ainsi, les joueurs remplissent un double-rôle. La législation dans les autres pays du monde est beaucoup plus drastique, l'Indonésie interdit ce jeu formellement. En France, l'airsoft s'organise au sein d'associations dont le nombre d'adhérents progresse et forme des fédérations. 

La loi est tout à fait rassurante, car on considère que les armes utilisées pour ce jeu ne sont pas réelles et restent sans danger. Cependant, la réplique d'armes à feu reste interdite tout comme le port du costume de gendarme et de la police en public. En Alsace, les règles s'appliquent au droit de la chasse : ce qui remet en cause l'interdiction citée auparavant. 

L'airsoft français continue à émerveiller ses adeptes en autorisant l'ouverture du champs d'imagination et de création, tout en respectant les règles de conduite.

Sources:

http://www.airsoftxtrem.fr

http://www.phenixairsoft.com

Voir la suite ≫